Rejet des amendements Lyme (mission Recherche du PLF 2021)

Retrouvez les arguments échangés lors de ce débat sur la mission Recherche du Projet de Loi de Finances 2021. Nicole TRISSE, Vincent DESCOEUR, Jeanine DUBIE, Patrick HETZEL et quelques autres députés ont multiplié les arguments pour faire plier le Gouvernement et lui faire octroyer quelques millions d’euros à la recherche contre la maladie de Lyme. En vain. Le Ministère de la Recherche dit que c’est trop tôt pour lancer un programme prioritaire de recherche !!!

Communiqué de Presse suite audition à l’Assemblée Nationale

Les associations ChroniLyme, Le Droit de Guérir et Lyme Sans Frontières publient un communiqué de presse commun suite à leur audition le 5 février 2020 à l’Assemblée Nationale. “Rien n’est réglé concernant la prise en charge de la maladie de Lyme en France” affirment-elles.

Présentation commune à l’Assemblée Nationale

Voici la présentation commune des associations ChroniLyme, Le Droit de Guérir et Lyme Sans Frontières à l’Assemblée Nationale, le 5 février 2020.

Rejet des amendements Lyme par Agnès BUZYN

Agnès BUZYN émet un avis défavorable sur tous les amendements proposant de financer la recherche contre les Maladies Vectorielles à Tiques (MVT), dont la maladie de Lyme. Des députés de tous bords s’étaient pourtant accordés pour juger la situation dramatique et avaient proposé que la France se dote d’un programme de recherches ambitieux. L’avis défavorable d’Agnès BUZYN a conduit au rejet des amendements. Ce blocage est scandaleux et incompréhensible.

Communiqué Inter-associatif “Lyme” relatif au non-respect du devoir d’impartialité de SANTE PUBLIQUE FRANCE (2019/02 du 11 mai 2019)

5 associations dénoncent le non-respect des devoirs de réserve et d’impartialité de l’Agence “Santé Publique France” dans le domaine de la maladie de Lyme.

Communiqué inter-associatif du 7 avril 2019 sur le Plan National “Lyme”

Vous trouverez ci-joint un communiqué émanant de 6 associations Lyme concernant le Plan National. Vous noterez le caractère exceptionnel de cette communication qui vise à délivrer une position claire et exigeante sur la situation en France et à porter d’une seule voix celle des patients.
Nous sollicitons en conclusion de ce communiqué une entrevue avec le Premier ministre, en urgence. 

Prise de position de ChroniLyme sur l’Instruction du Ministère de la Santé relative aux centres MVT

L’association ChroniLyme rejette en l’état le système gradué de soins et de prise en charge des Maladies Vectorielles à Tiques (MVT) décrit dans l’Instruction Ministérielle au motif principal que le système proposé est incomplet et qu’il ne pourra être opérationnel, reconnu et efficace pour les patients qu’après une longue période de mise en place, nullement envisagée et pourtant indispensable.